Courir régulièrement prolonge l'espérance de vie (Le Figaro.Fr)

Publié le par avchd-bruno

Par figaro icon Caroline Piquet - le 03/05/2012
Une à deux heures et demie de jogging par semaine permet de gagner plusieurs années, selon une étude danoise.
 

 

La pratique régulière du jogging n'est pas seulement un moyen de garder la ligne ou d'évacuer le stress, elle prolongerait de plusieurs années l'espérance de vie des coureurs: 6,2 ans pour les hommes et 5,6 ans pour les femmes d'après les résultats de l'étude Copenhagen City Heart qui sera présentée samedi à l'occasion d'un colloque à Dublin organisé par la Société Européenne de Cardiologie.

Une baisse de mortalité de 44% chez les joggeurs

Pour arriver à ces résultats, les scientifiques danois ont examiné 20.000 hommes et femmes âgés de 20 à 93 ans depuis 1976. Si les données recueillies au fil des trente dernières années ont progressivement montré une augmentation de l'espérance de vie chez les amateurs de course à pied, les derniers résultats permettent de «dire avec certitude que la pratique régulière du jogging augmente la longévité», déclare le Pr Schnohr, cardiologue en chef de l'étude. En effet, l'analyse a montré que le risque de décès avait diminué de 44% pour les joggeurs réguliers sur l'ensemble de la période étudiée.

 

Pour rallonger son espérance de vie au maximum, le Pr Schnohr conseille de courir à un rythme modéré entre une heure et deux heures et demie par semaine réparties sur deux à trois séances. Pas plus, pas moins. «L'idéal est de se sentir à bout de souffle sans être totalement essoufflé», précise le médecin. En effet, les non-sportifs et les grands coureurs enregistrent une espérance de vie plus faible que les joggeurs réguliers.

Des bénéfices multiples

Le Pr Schnohr se félicite de ces résultats qui viennent démentir un scepticisme ambiant alimenté par la presse des années 1970. «Suite aux décès de quelques joggeurs, les journaux avaient suggéré que le jogging était une pratique dangereuse pour les coureurs du dimanche», se souvient le médecin. C'est pourquoi des chercheurs danois ont souhaité apporter des preuves scientifiques aux effets du jogging sur la santé, qui se sont révélés bénéfiques. En effet, la course à pied améliore l'absorption d'oxygène, augmente la sensibilité à l'insuline, abaisse la tension artérielle, améliore la fonction cardiaque, le système immunitaire, prévient l'obésité et améliore la santé mentale des joggeurs.

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :

Commenter cet article